LEs MTI au musée de l’homme

Les expositions du Musée de l’Homme ont cette force d’interroger le visiteur sur le monde dans lequel il vit et surtout sur sa manière d’y vivre au présent et dans l’avenir. Mais elles sont aussi très formatrices pour les étudiantes du Master Métiers culturels du Texte et de l’Image de l’Université Sorbonne Paris Nord.  “Aux Frontières de l’humain” est une exposition d’idées exemplaire quant à l’usage des dispositifs audiovisuels et interactifs tout au long du parcours, d’autant que les étudiants ont bénéficié des éclaircissements d’Hanna Froidevaux, chargée de conception et de production audiovisuelle & multimédia.

L’exposition dossier “Sneakers” de la Galerie des Sciences est tout aussi exemplaire des expositions de type documentaire qui impliquent une recherche des iconographies et expôts pour illustrer le propos. L’expertise de Noémie Verstraete, muséographe et chargée de la conception et de la production d’expositions, a été ici très éclairante quant à la mise en espace et les écritures d’exposition. Son échange avec les étudiantes autour de la Carte Blanche à Enki Bilal, dont elle est commissaire, a été tout aussi révélateur sur le principe des petites expositions faisant échos à une exposition  événement et sur la manière de dynamiser un parcours dans un large espace sans cloison de séparation.

Merci à Hannah Froidevaux et Noémie Verstraete pour leur accueil et le partage de leur pratique et expérience. Au-delà de tout l’intérêt que les étudiantes ont trouvé à ces échanges généreux et éclairants, les expositions les ont particulièrement stimulées tant dans leur forme que dans leur propos.   Les étudiantes et leurs enseignantes sont sorties ravies – mais aussi sensibilisées – du Musée de l’Homme… (de l’Humain).

“Aux Frontières de l’humain” se termine le 30 mai – “Sneakers” le 25 juillet et “Enki Bilal” le 19 juin.



Citer ce billet
Mathilde Lévêque (2022, 4 avril). LEs MTI au musée de l’homme. Masters MTI pro Métiers du texte et de l'image & ALC recherche . Consulté le 19 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/aykk

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.