Brochure MTI 2018-2019

La brochure du master professionnel MTI (Métiers culturels du texte et de l’image) est disponible ici:

Brochure MTI 2018-2019

Programme, descriptifs des cours, organisation de l’année, présentation de l’équipe, contacts: vous y trouverez tous les renseignements utiles.

Pour plus de renseignements, vous pouvez joindre le secrétariat pédagogique du master:

☎: 01.49.40.36 51 / Fax : 01.49.40.37.06

✉ : master-lettres-langues.llshs@univ-paris13.fr

ou Mathilde Lévêque, responsable de la formation: mathilde.leveque@univ-paris13.fr

Réunions de rentrée master LCA (13/09) et master MTI (17/09)

Les réunions de rentrée des masters à l’UFR LLSHS sont les suivantes :

  • mardi 11 septembre 2018 : 10h, UFR LLSHS (amphi 3), réunion générale d’information des nouveaux entrants en Master (point sur l’université, les différents services dont culturel et sportif, la scolarité, visite du campus et de la Bibliothèque Universitaire)
  • jeudi 13 septembre 2018 : 15h, UFR LLSHS (C204) réunion des masters Lettres, cultures et arts (LCA) première année recherche et Littérature et théories (LiThéo), seconde année recherche
  • lundi 17 septembre 2018 : 10h, UFR LLSHS (salle communiquée début septembre), réunion de rentrée des master PRO Métiers du texte et de l’image (MTI) – salle D116, couloir D

Ces réunions auront lieu sur le Campus de Villetaneuse, elles vous permettront de vous inscrire pédagogiquement et de composer votre emploi du temps.

Bienvenue aux nouvelles et nouveaux arrivants en Master!

Projet d’exposition Artivisme! (art et activisme) (promotion MTI 2018-19) : inscriptions ENCORE ouvertes!

Le Master professionnel MTI vous présente son projet d’exposition pour la promotion à venir en 2018-2019. Inscrivez-vous au Master (en suivant ce lien) et joignez-vous à cette aventure collective !

Artivisme! art et activisme
Dans le sillage des commémorations de Mai 68 et des recherches menées sur l’engagement par les images et le texte au fil du 20e siècle, l’exposition Artivisme! présente un courant artistique engagé qui a émergé au début du 21e siècle. Si d’un côté les militant·e·s s’emparent de formes plastiques pour faire passer leurs messages de façon visuelle et frappante, les artistes s’engagent également à travers des oeuvres résolument ancrées dans l’actualité et le contemporain. Installée dans le hall d’entrée de la MSH, l’exposition a pour but de montrer comment la fabrique de l’engagement et de l’agir social passe non seulement par les images mais aussi par une rhétorique qui s’allie à une esthétique visuelle. A travers des posters, affiches, réalisations graphiques et matérialisation d’oeuvres numériques, l’exposition, conçue et réalisée par la promotion des étudiant·e·s du master professionnel Métiers du Texte et de l’Image 2018-19, présentera une sélection d’oeuvres récentes illustrant notre rapport contemporain au politique et aux images.

L’exposition est réalisée en partenariat avec la MSH Paris Nord dans le cadre des cours Culture de l’art contemporain et Organisation d’événements menés par Magali Nachtergael et Anne Larue.

du 20 novembre au 14 décembre 2018
Vernissage le 20 novembre à 16h, hall d’accueil
Maison des Sciences de l’Homme
20 rue Georges Sand
93210 Saint Denis

Visuel : Bilal Kamoon, Question Mark Graffiti, 2012, CC

Book box ! une sélection de « livres au trésor » (édition 2016-17)

 

Une brochure présentant des livres de jeunesse réalisée par les étudiant·es du MTI en lien avec le séminaire de Mathilde Lévêque à l’université Paris 13 SPC

Culture de jeunesse 

LIVRES AU TRESOR est une bibliothèque de livres de jeunesse hébergée à l’université Paris 13 SPC. Toute personne qui en fait la demande peut accéder à ce fonds exceptionnel, souvent sollicité pour diverses expositions  internationales.

 

 

L’ensemble de la brochure réalisée par les étudiant·es sous la direction d’Alice Moliner, illustratrice et directrice de création graphique, est ici :

book box

Solar System, la brochure des étudiant·es (2014)

En 2014, la promotion du MTI a travaillé sur le patrimoine artistique local du campus de Villetaneuse, le célèbre 1% artistique, mais aussi sur la galaxie de l’art contemporain en Ile-de-France au gré de visites professionnelles au CPIF, Centre Photographique d’Ile de France à Pontault-Combault, au MacVal – musée d’art contemporain du Val-de-Marne à Vitry-sur-Seine et au Frac Ile de France – Le Plateau, situé à Paris dans le 19e arrondissement.

Réalisé sous la direction artistique d’Alice Moliner et Magali Nachtergael pour le suivi rédactionnel des articles.

Continuer la lecture de Solar System, la brochure des étudiant·es (2014)

Regardez-moi! autoportraits contemporains (5-9 décembre 2016) – Café expo

Regardez-moi

« Regardez-moi. Autoportraits contemporains » est le fruit du travail des étudiantes du master 2 Pro MTI (Métiers du texte et de l’image) de l’université Paris 13, de la conception scientifique à la réalisation technique. Partant d’un thème imposé, « la représentation de l’artiste par lui-même », la préférence a été accordée à l’époque contemporaine (XXe et XXIe siècles) et le choix s’est porté sur 13 artistes (retenus par chacune des 13 étudiantes) ayant travaillé dans le domaine de la photographie, de la sculpture, de la peinture, du cinéma ou des nouveaux médias. La célébrité de la plupart d’entre eux n’a bien sûr pas permis le prêt, dans le cadre d’un projet pédagogique, d’oeuvres originales, ce qui explique la présence ici de reproductions de format réduit, favorisant un dialogue intimiste avec le spectateur. « Regardez-moi » est une invitation à s’interroger sur l’identité et le statut de l’artiste, sur la fabrication et la perception de l’autoportrait, mais aussi sur le devenir d’un genre à une époque où selfies et applis consentent à tous de se représenter soi-même.

L’autoportrait

Si l’autoportrait est une pratique courante à l’époque contemporaine, celle-ci a mis plusieurs siècles à s’imposer dans toutes les catégories sociales. Parmi les premiers artistes à avoir réalisé des autoportraits, Pline l’Ancien mentionne en Grèce Théodore de Samos et à Rome Lala de Cysique (représentée parmi les Femmes illustres de Boccace en train de se peindre à l’aide d’un miroir). À la Renaissance, le développement des représentations d’artistes à Florence et en Italie centrale au cours du XVe siècle s’explique par la volonté de reconnaissance des artistes, génies créateurs et doctes, et non plus simples artisans. De Van Eyck à Van Gogh et de Rembrandt à Gina Pane, en passant par Dürer, Caravage, Vigée- Lebrun, Courbet, Schiele ou Dali, l’histoire de l’art a laissé des images d’artistes qui vont bien au-delà de la reproduction physionomique. Portrait physique, portrait psychologique, portrait comme aspiration ou revendication sociale, portrait comme trompe-l’oeil ou dialoguant avec le spectateur… Et portrait comme affirmation ou négation de soi. Car en effet, à partir de l’époque moderne, l’autoportrait est définition de l’identité : identité spécifique (l’artiste appartient à un groupe, dont il partage un certain nombre de traits communs), identité quantitative (l’artiste est différent des autres, des « non artistes ») et identité qualitative (l’artiste est un et un seul).

Les autoportraits présentés dans l’exposition ont été regroupés selon différentes thématiques. « Fabriquer l’autoportrait, fixer les traits » rassemble des oeuvres de Vivian Meier et d’Ilse Bing, deux femmes photographes qui se sont représentées avec leurs instruments de travail, l’appareil photo et le miroir. Il s’agit de portraits physiques, physionomiques. « Nés sous le signe de Saturne » (pour reprendre le titre du célèbre ouvrage des Wittkower sur la psychologie de l’artiste) regroupe les travaux d’Esther Wuhrlin, Bryan Lewis Saunders et Cindy Sherman et présente une esthétique de la laideur ou de la dépravation. Les traits se brouillent sous l’effet de la drogue et du vin, et l’artiste s’insurge contre un idéal de beau et de bon. « Je est un autre » (Rimbaud) montre l’artiste travesti, à la fois narrateur et acteur de l’action qu’il a définie (ici Alfred Hitchcock). L’oeuvre de Rosa Rolanda illustre en revanche la dimension biographique et psychologique de l’autoportrait dans la section « Psyché ». Enfin le thème « Vers une disparition de l’autoportrait » qui regroupe des artistes aussi divers que Ron Mueck, Jean-Michel Basquiat, Sébastien Del Grosso, Min Jun et Gustavo Ortiz aborde la question de la négation de l’identité (à travers le masque, la cagoule, la dissimulation ou l’effacement des traits), de la censure et de la mort et pose la question du statut de l’artiste, mais aussi de la pertinence, à l’époque contemporaine, du recours à l’autoportrait.

Anne Larue, Science fiction, féminisme et technosciences (S2-S4)

 Science fiction, féminisme et technosciences

Enseignant·e : Anne Larue

Objectifs du cours 

Connaissances

Réflexion sur les travaux de la philosophe américaine Donna Haraway au sujet de l’accès des femmes blanches et des hommes et femmes racisé·es à la science ; examen du patriarcat sexiste et raciste dans les sciences, depuis le patriarcat « Teddy Bear » hérité du XIXe siècle (analyses préhistoriques, interprétation des fossiles) au patriarcat numérique (SimEve). Lecture de quelques romans de science-fiction féministe choisis pour illustrer ces perspectives par Octavia Butler, Samuel Delany, John Varley, Vonda McIntyre, James Tiptree, Joanna Russ et Monique Wittig. Continuer la lecture de Anne Larue, Science fiction, féminisme et technosciences (S2-S4)

Pierre Zoberman et Gilbert Pham-Thanh, Genre (gender) et milieux sociaux dans la littérature (S1-S3)

Genre (gender) et milieux sociaux dans la littérature.

Enseignants : Pierre Zoberman et Gilbert Pham-Thanh

Objectifs du cours :

– connaissances : Approche de la notion du genre comme catégorie d’analyse littéraire ; introduction à la théorie et aux méthodes d’analyse des textes (et des œuvres d’art en général) ; concepts théoriques (intersectionnalité, etc.)

– compétences : Analyse des textes littéraires et des œuvres d’art ; utilisation des outils conceptuels et des théories et méthodes d’analyse.

Description :

On explorera la littérature en croisant la catégorie de genre (gender) et la réflexion sur les groupes ou milieux sociaux dans un corpus varié, majoritairement francophone et anglophone.  Continuer la lecture de Pierre Zoberman et Gilbert Pham-Thanh, Genre (gender) et milieux sociaux dans la littérature (S1-S3)

Chantal ZABUS, REWRITING HISTORY : HERSTORY, HIRSTORY (S1-S3)

REWRTING HISTORY : HERSTORY, HIRSTORY

Enseignant : Prof. Chantal ZABUS

Objectifs du cours :

– connaissances :

Initiation à la lecture critique de textes qui mettent en avant ce qui a été réprimé dans l’interprétation de l’Histoire, notamment britannique, c’est-à-dire la version « subalterne » de l’histoire vue par les femmes, les minorités ethniques, les porteurs de dissidence sexuelle, et les personnes transgenre, à travers des modes narratifs tels que le roman et l’autobiographie. Cette approche sera étendue, par le biais d’une incursion, au monde arabo-musulman.

Certaines figures de proue, mythiques et réelles, seront abordées : Pocahontas ; Nanny et Cudjoe ; la sorcière ; Friday ; les hijras ; la personne trans*. Continuer la lecture de Chantal ZABUS, REWRITING HISTORY : HERSTORY, HIRSTORY (S1-S3)

Chantal ZABUS (avec la participation du Prof. John GILMORE, U. Warwick), POSTMODERNISM, POSTCOLONIALISM and THEIR INTERTEXTS (S2-S4)

POSTMODERNISM, POSTCOLONIALISM and THEIR INTERTEXTS

Enseignant : Prof. Chantal ZABUS (avec la participation du Prof. John GILMORE, UWarwick, Royaume Uni)

Objectifs du cours :

– connaissances :

Initiation à la lecture critique de nouvelles et romans postmodernes (britanniques) et postcoloniaux (notamment africains et des Caraïbes) ainsi que leur « pré-textes » et « intertextes. » Seront également abordés : les stratégies de décolonisation linguistique et discursive, l’ethnotextualité, l’analphabétisme ; les traditions dites « nuisibles » comme les altérations génitales ; l’acculturation ; et l’Apartheid ; Continuer la lecture de Chantal ZABUS (avec la participation du Prof. John GILMORE, U. Warwick), POSTMODERNISM, POSTCOLONIALISM and THEIR INTERTEXTS (S2-S4)

Françoise Palleau, La révolution numérique en littérature (S2-S4)

 La révolution numérique en littérature

Enseignante : Françoise Palleau

Objectifs du cours :

– connaissances : réfléchir à la façon dont la révolution numérique a influencé la littérature imprimée contemporaine ; appliquer des notions de narratologie.

– compétences : analyser certains impératifs techniques qui conditionnent la création littéraire numérique, et rétroactivement, évaluer la réflexion que la littérature (imprimée ou numérique) propose sur notre monde connecté. Présenter ses réflexions de manière argumentée, orale et écrite. Continuer la lecture de Françoise Palleau, La révolution numérique en littérature (S2-S4)

Magali Nachtergael, Littérature et art contemporain (utopies, réécritures et reconfigurations de l’imaginaire) (S1-S3)

Littérature et art contemporain
(utopies, réécritures et reconfigurations de limaginaire)

Enseignante : Magali Nachtergael

Objectifs du cours : s’initier à des modalités de lecture et d’écriture hors du livre des avant-gardes à l’ère numérique ; s’initier au transmédia et à des approches pluridisciplinaires ; développer sa propre créativité

connaissances :

Le cours a pour but de croiser histoire de l’art contemporain, analyse de l’image, sémiologie, études visuelles et culturelles selon une approche pluridisciplinaire. Il aide à s’orienter dans les outils critiques et théoriques face aux manifestations contemporaines de la création et du récit sous toutes ses formes en particulier transmédiatiques. Le cours s’appuie sur des exemples tirés de la seconde moitié du 20e siècle jusqu’à aujourd’hui, sur des textes critiques et théoriques et interroge des enjeux contemporains (genre, décolonisation, engagement, migrations et identités). Continuer la lecture de Magali Nachtergael, Littérature et art contemporain (utopies, réécritures et reconfigurations de l’imaginaire) (S1-S3)

Mathilde Lévêque, Enfance et littérature : La littérature pour la jeunesse au prisme du genre (S1-S3)

Enfance et littérature : La littérature pour la jeunesse au prisme du genre

Enseignante : Mathilde Lévêque

Objectifs du cours :

– connaissances :

Comprendre et analyser la littérature pour l’enfance et la jeunesse (romans, albums, théâtre, poésie, documentaires) selon la perspectives des gender studies.

Connaître les principaux enjeux sociologiques, didactiques et littéraires des questions de genre en littérature de jeunesse.

– compétences :

Comprendre le fonctionnement et la prégnance des stéréotypes en littérature de jeunesse, savoir les identifier.

Savoir constituer un corpus réfléchi de livres pour l’enfance et la jeunesse relatifs aux identités de genre (pour les domaines de la médiation jeunesse, de l’enseignement, de la lecture publique, de l’édition, etc.) Continuer la lecture de Mathilde Lévêque, Enfance et littérature : La littérature pour la jeunesse au prisme du genre (S1-S3)

Marc Kober, La littérature mise en question (Le reportage littéraire) (S2-S4)

 La littérature mise en question
(Le reportage littéraire)

Enseignant : Marc Kober

Objectifs du cours 

– connaissances : Une approche des reportages, des romans, des récits et des journaux de voyage, à l’heure des conflits mondiaux, des révolutions sociales, et des empires coloniaux.

– compétences : Analyse de textes littéraires, maîtrise des enjeux idéologiques, contextualisation historique, interrogation philosophique sur l’auteur et les buts de la littérature. Continuer la lecture de Marc Kober, La littérature mise en question (Le reportage littéraire) (S2-S4)

Cécile Vincent-Cassy et Cécile Fourrel, Regards sur l’art espagnol du Siècle d’Or à la modernité (XVIIe-XXe siècles) (S1)

Regards sur l’art espagnol du Siècle d’Or à la modernité (XVIIe-XXe siècles)

 Enseignantes : Cécile Vincent-Cassy et Cécile Fourrel

Prérequis : Séminaire ouvert aux étudiants hispanistes et non-hispanistes. La maîtrise de l’espagnol n’est pas indispensable.

Description :

Dans ce séminaire, nous aborderons les enjeux de la création artistique (peinture, sculpture, dessin, gravure) au Siècle d’Or et à l’époque contemporaine. Nous nous poserons par exemple la question de ce qu’est l’art espagnol, de la façon dont l’idée a été forgée depuis le début du XVIIe siècle. Seront évoquées des figures comme Velázquez, Zurbarán, Lope de Vega, mais aussi Théophile Gautier ou Christian Zervos.

Aux XIXe et XXe siècles, la caricature propose un nouveau regard sur l’art. Comment certaines revues satiriques illustrées revisitent la production artistique ? Quel regard portent les caricaturistes sur l’œuvre d’art ? Comment est-elle détournée ? Dans quel but ? Cela nous conduira à nous demander à qui s’adresse l’œuvre d’art. Continuer la lecture de Cécile Vincent-Cassy et Cécile Fourrel, Regards sur l’art espagnol du Siècle d’Or à la modernité (XVIIe-XXe siècles) (S1)

Véronique Bonnet, Éprouver la « mondialité » : littératures francophones et migrations (S1-S3)

Éprouver la « mondialité » : littératures francophones et migrations

Enseignante : Véronique Bonnet

Objectifs du cours 

Connaissances : Étude d’essais, de récits et de documentaires ayant trait à la migration. Connaissance des principaux concepts et termes (diaspora, exil, globalisation, mondialisation versus « mondialité », errance, migrant, citoyen).

 Compétences : Compréhension de l’histoire littéraire de la francophonie et des théories (postcoloniales), contextualisation historique, sociologique et géopolitique, analyse de textes littéraires et de documentaires liés à cette problématique.

Description : Longtemps pensées sur le mode de l’État-nation, les littératures francophones font aujourd’hui montre d’un fort coefficient de déterritorialisation et entendent bien échapper à la tyrannie du national. Elles éprouvent la migration, sous toutes ses formes, laquelle devient l’objet d’une mise en scène de l’auteur lui-même (l’écrivain migrant) et/ou d’une réflexion philosophique sur cette condition. L’étude sera centrée sur des textes publiés au cours des vingt dernières années. Continuer la lecture de Véronique Bonnet, Éprouver la « mondialité » : littératures francophones et migrations (S1-S3)

Anne Coudreuse, L’héritage des Lumières dans la littérature française contemporaine (S2-S4)

L’héritage des Lumières dans la littérature française contemporaine

Enseignante : Anne Coudreuse (MCF HDR 9e)

Objectifs du cours :

– connaissances : Approfondissement des connaissances en Littérature du XVIIIe siècle ; découverte d’auteurs contemporains et de leurs (re)lectures des Lumières. Philosophie et histoire des idées

– compétences : Lecture d’œuvres complètes du canon des Lumières et de la littérature contemporaine ; analyses de textes ; lecture de textes critiques ; mise en perspective philosophique et historique.

Description : On assiste depuis quelques années à la parution de nombreux romans français utilisant le XVIIIe siècle comme cadre et entrant avec les Lumières dans un jeu de réflexion qui éclaire à la fois l’époque contemporaine et le XVIIIe siècle. En lisant ces œuvres, on s’interrogera donc sur ce phénomène actuel : s’agit-il uniquement d’une mode ? Ou engage-t-il une réflexion plus profonde sur l’héritage des Lumières aujourd’hui ? Continuer la lecture de Anne Coudreuse, L’héritage des Lumières dans la littérature française contemporaine (S2-S4)

Pierre Zoberman et Gilbert Pham-Thanh, L’habit fait-il le genre ? (S2-S4)

L’habit fait-il le genre ?

Enseignants: Pierre Zoberman et Gilbert Pham-Thanh

Objectifs du cours :

– connaissances : Acquisition des concepts d’analyse ; approfondissement de la notion du genre comme catégorie d’analyse littéraire ; introduction à la théorie et aux méthodes d’analyse des textes (et des œuvres d’art en général).

– compétences : Analyse des textes littéraires et des œuvres d’art ; utilisation des outils conceptuels et des théories et méthodes d’analyse. Continuer la lecture de Pierre Zoberman et Gilbert Pham-Thanh, L’habit fait-il le genre ? (S2-S4)

Pierre Zoberman, Le Texte et le Monde (S1-S3)

 Le Texte et le Monde

Enseignant : Pierre Zoberman

Objectifs du cours :

– connaissances : Notions d’historie et de théorie littéraire, pratiques et méthodologies de l’analyse en littérature, textes littéraires d’époques et de contextes variés.

– compétences :

Analyse des textes littéraires et des œuvres d’art ; utilisation des outils conceptuels et des théories et méthodes d’analyse. Présentation orale et/ou écrite d’une argumentation. Continuer la lecture de Pierre Zoberman, Le Texte et le Monde (S1-S3)