Visite du MTI à Livres au trésor

Compte rendu rédigé par Marion Moutafis, étudiante du master 2 pro MTI.

Mercredi 15 Septembre 2010, nous avons rendu visite à Véronique Soulé, laquelle dirige avec passion Livres au trésor, un centre de ressources sur la littérature jeunesse à Bobigny. La rencontre a eu lieu dans un contexte particulier, marqué par l’incertitude concernant l’avenir de Livres au trésor. En effet, le Conseil Régional a décidé de ne plus subventionner la structure, ce qui entraînerait sa fermeture définitive et sans doute une dispersion du fonds documentaire.

Livres au trésor est bien plus qu’une bibliothèque : Véronique Soulé soutient des projets ambitieux, organise des rencontres stimulantes et encourage les partenariats entre les différents médiateurs du livre. Un comité de lecture réunit régulièrement des bibliothécaires et des documentalistes de la Seine Saint-Denis. Leur sélection annuelle fait alors l’objet d’une publication particulièrement soignée.

Notre visite nous a permis d’affiner la notion autour de laquelle nous allons travailler ce semestre pour monter notre exposition, celle de petites maisons d’édition et d’éditeurs indépendants. Une grande maison d’édition peut tout à fait éditer de bons livres pour la jeunesse en soignant le contenu, l’esthétique et le graphisme de ses publications, tandis qu’une petite maison d’édition peut publier de mauvais ouvrages. Les réticences des parents peuvent également peser sur la réception de certains livres, tels Je te tiens de Benoît Jacques qui plaît beaucoup aux enfants, mais que les adultes ont parfois jugé trop violent. À travers plusieurs exemples de parutions récentes et d’ouvrages offerts aux jeunes enfants de la Seine Saint-Denis par le Conseil Général, nous avons eu un bon aperçu des livres d’artistes pour les enfants et des jeux sur l’objet-livre, sur sa matérialité, sa mise en page et son contenu. Ces innovations formelles et graphiques sont aussi un moyen d’interroger les rapports entre texte et image, particulièrement féconds dans les livres pour enfants. La table ronde du 15 septembre à Livres au trésor constitue donc une première séance de réflexion qui prélude à la mise en place de l’exposition du Master 2 MTI. Un travail à suivre !


A propos Alka

Carnet de recherche du master pro 2 MTI (Métiers du texte et de l’image) associé au groupe Alka (recherches dans le domaine de la littérature de jeunesse, des arts et du féminisme), université Paris 13.

Une réflexion au sujet de « Visite du MTI à Livres au trésor »

  1. En somme, pour lancer la réflexion, le label « petite maison d’édition » (qui est le point de départ de notre réflexion) n’est pas obligatoirement un gage de qualité ni même, peut-être, une catégorie significative en soi. La catégorie « livre d’artiste pour enfants » le serait davantage ; elle semble assez séduisante. Mais comment exposer de tels objets ? Les donner directement à manipuler au jeune public ? Filmer une manipulation et proposer l’objet sous vitrine ?

    Pour récapituler les pistes esquissées :

    Première piste : le livre de petite maison. Un projet à dominante éditoriale centré sur les petites structures. Leur fonctionnement, leur but, leur catalogue… Peut-être autour d’un thème.
    Deuxième piste : le livre d’artiste pour enfant (on donne corps, en la nommant, à une catégorie nouvelle, assez peu prise en compte comme telle, je crois). On est dans quelque chose de plus artistique, de plus « art contemporain ».
    Troisième piste (qui a été esquissée à la fin de la séance) : on peut utiliser les catalogues splendides de Livres au trésor pour se focaliser sur l’activité du centre de ressource lui-même : « dix ans de Livres au trésor », par exemple.
    A suivre, comme vous dites !
    A. Larue

Laisser un commentaire